Bienvenue sur la page d'accueil

EGLISE ST-PONS STE-MARIE

A DECOUVRIR JUSQU'AU 2 FEVRIER 2010 : La crèche provençale, une tradition respectée.

Mme Edith RINAUDO et sa fille ont cette année encore mis toute leur passion pour aménager la crèche de l'église paroissiale qui occupe les deux travées centrales de la nef Ste-Marie ; bien visible elle participe comme il se doit à l'évènement majeur du monde chrétien, la naissance de l'Enfant Jésus, NOEL. Une fois installé mousse, verdure, branchettes, thym (pour figurer les oliviers).... récoltés ici ou là, la construction commence et rien ne manque : l'étable, la bergerie, les bastides ou mas, le puits, le pont, le lavoir, le moulin à vent, le pigeonnier, les maisons... tous les éléments caractéristiques d'un village provençal où vivent des personnages appartenant à la vie quotidienne d'hier, les santons (lei santoun). Il y a même sur un fil du linge qui sèche au gré du mistral...

La crèche se compose de différentes scènes traditionnelles, avec le défilé des principaux métiers de la région, mais le thème majeur est celui de LA CAMARGUE, décrite par Frédéric Mistral. Et, là aussi rien ne manque : les marais salants en arrière-plan avec le saunier en train de récolter le sel, le mas camarguais habitat typique de cette région de terre et d'eau (pour se protéger du vent la façade exposée au nord est aveugle), la manade avec son gardian vêtu de son habit traditionel (veste de velours noir, pantalon beige à liseré noir et chapeau à larges bords), qui veille sur son troupeau de taureaux. L'Arlésienne, modelée par Edith, pose fièrement dans son costume, portant coiffe et ruban de tête (lou velout).  Les santons peuplent donc tout l'espace et leur ressemblance est la plus exacte possible (physique, attitude, costume, métier). Chacun apporte ce qu'il a de meilleur, le pêcheur son poisson d'eau salée ou d'eau douce, le salinier son sel, le paysan ses raisins séchés ou huile d'olive, le gardian ses roseaux...

 

 

Au 1er plan, à droite, La Nativité est installée sous une tente ouverte.La Sainte Famille, les Rois Mages, l'âne et le boeuf, acteurs principaux de la crèche sont de grande taille. L'âne (l'ase) qui a porté Marie vers Bethléem symbolise le courage et la patience, et le boeuf (lou biou), situé à gauche du "couffin" réchauffe l'Enfant Jèsu. Les bergers (lei pastres) accompagnées de leurs moutons et avertis par l'Ange messager (l'ange boufareù) sont en admiration.

La crèche est un acte de foi. En Provence elle de plus la représentation fidèle de ses racines. L'art de la crèche est un art fait de patience et de passion, respectueux du passé, un art qui se nourrit de patrimoines, qui s'inspire autant de scènes religieuses que de scènes de la vie quotidienne, qui met en valeur les us et coutumes de cette région. Les santonniers provençaux sont fiers de leur savoir-faire traditionnel mais ils n'hésitent pas à s'adpater à la vie moderne. Chaque année la crèche de l'église St-Pons évolue, s'agrandit, grâce aux bons soins de ces deux paroissiennes, avec goût et modestie.