PELERINAGE DU 15 AOUT : NEUVAINE ET PROCESSIONS

Chaque veille du 15 AOUT, les cabassois descendent en procession, installée sous son baldaquin, la statue de La Vierge. Ils partent de la chapelle Notre-Dame du Glaive et empruntant les escaliers façonnés à flanc de falaise puis traversant la Plaine de St-Loup, ils se dirigent en direction du village jusqu'à l'église paroissiale. Là, elle y passera sa neuvaine (neuf jours) au coeur du village. Le soir du 15 AOUT, Jour de l'Assomption de la Vierge, précédée de sa bannière, à la nuit tombée, les fidèles éclairés par un cierge dans une main, et guidés par le Père Jean-Louis, suivent à nouveau en procession Notre-Dame, au départ de l'église. Le parcours à travers le village comportent chaque année huit stations. A chaque station, un texte lu en provençal puis en français, permet à chacun d'adresser ses prières ou ses intentions à La Vierge.

voici deux extraits souvent répétés : "O! Reine Bello de la capello Dei Cabassié. O ! Nouasto Damo Sauvas nouasto amo de tout dangié !"

"Vierge du Glaive, en ton secours Cabasse espère. Nous t'aimerons toujours. Toujours. Toujours, dans le cours de l'histoire tu prodiguas tes bienfaits, tes faveurs. Aux Francs armés, par toi, couverts de gloire. Aux Francs aimés, par toi, toujours. O ! Cabassois, tes fils toujours fidèles, Garde toujours la foi de leurs aïeux. Oh ! Que jamais cette foi ne chancelle, Daigne toulours, daigne prier pour eux."

pour la procession du 15 AOUT 2012 le parcours suivi à travers le village fut ainsi :

- STATION ou REPOSOIR N°1 : La fontaine, le château : O ! Notre-Dame du Glaive ! Notre procession du 15 Août commence. Devant la porte du Château des Dames de La Celle voici la fontaine et à côté le bureau de poste. C'est notre première halte . L'eau arriva un jour, en septembre 1909, et tout le village fut en fête. Les chevaux du quartier vinrent y boire et les enfants s'amusèrent à s'arroser. Sur cette place maintenant, Place Jean Dotto, en souvenir des exploits de notre coureur cycliste cabassois, s'y tiennent les fêtes du 14 Juillet, les concerts, les manèges et le marché....

- STATION 2 : Le Puits :  Nous nous arrêtons devant le puits. Nous sommes ici au croisement des routes de Brignoles-Toulon et du Haut Var... quel mouvement au passage des chevaux, des charrettes, puis des autocars reliant Cabasse à Toulon et Aups! aujourd'hui les voitures, les camions et les tracteurs sont de plus en plus nombreux et roulent de plus en plus vite. Combien de cortèges et de processions sont passés par là en direction de l'église ou de la mairie ! ...

- STATION 3 : Chemin des Romarins et des Résistants : Au carrefour des quartiers des Vanneaux, des Florettes, nous sommes à La Ferrage qui indiquait un terrain clos où l'on semait pour les bestiaux. Le chemin des Résistants nous conduit à la source des Romarins et au Plateau du Défens où les avions ont parachuté des armes pendant la guerre. Maintenant sur les terrasses d'oliviers et d'amandiers se sont bâties des villas.

- STATION 4 : Quartier du Vallon : Cette année nous nous arrêtons à nouveau dans ce vallon qui jadis charriait beaucoup d'eau quand les pluies tombaient à torrent, comme en juin 1915 qui fut un véritable déluge. Maintenant des tuyaux souterrains canalisent l'eau et le vallon est devenu un véritable boulevard. Les écoliers qui vont à l'école et les Cabassois qui vont au foyer des Oliviers ou le cimetière passent par là. L'olivier, arbre éternel de la Provence fut longntemps avec la vigne la richesse de notre patrimoine.

- STATION 5 : La Placette ou Place de la Libération : dans chaque village de Provence, il y a toujours comme ici une petite place avec ses platanes et ses bancs publics. La Placette fut aussi Places des Mûriers dont la feuille était appréciée des vers à soie. Ici, sous ces platans, firent halte les soldats français et américains qui venaient de la mer, un beau jour d'août 1944. En hommage à ces soldats, on lui a donné le nom qu'elle porte aujourd'hui. Ici, pendant de nombreuses années, les mineurs ont attendu les camions pour aller à la mine de bauxite...

STATION 6 : La Rode, Place Victor Hugo : nous sommes ici à La Rode, aujourd'hui Place Victor Hugo. Sur cette place, il y avait jadis un maréchal-ferrant et sa forge. Plus d'une fois, les pluies abondantes ont fait sortir l'Issole de son lit, et on avait de l'eau jusqu'aux genoux. Quelle joie quand la procession revenant de la chapelle avec la V ierge faisait une halte dans ce quartier. On reprenait plus fort les cantiques pendant que les cloches carillonnaient à toute volée.

- STATION 7 : Le portail des Remparts, rue Pasteur : nous voici près du grand portail des remparts. A quelques pas d'ici dans la Grand'Rue, rue Pasteur, il y a une maison qui recueillit la statue de Notre-Dame du Glaive. Les Cabassois ont toujours été fidèles à leur Mère du ciel. La petite place entre les deux portails a vu passer de nombreuses générations de chrétiens allant à l'église.

- STATION 8 : Place de l'Eglise, Place de la Rpublique : c'est ici le départ et la fin de notre procession sur cette place, autrefois Place Saint-Pons, patron de l'église. Nous voici rassemblés. Les commerces étaient nombreux. Il y avait comme aujourd'hui, un bar et la mairie, mais aussi une épicerie, la porte, un cordonnier, deux coiffeurs et un menuisier. Les cortèges de mariages, des obsèques, et les défilés patriotiques animés par la Lyre partent d'ici. Nous devons nous souvenir qu'un peuple solidaire travailla à l'édification de cette église en 1532...